đŸ‡«đŸ‡· Origines du rĂ©alisateur français Gazanfer BIRICIK

Quelles sont les origines du scénariste et réalisateur de film français Gazanfer Biricik né le 15 avril 1977 à Saint-Dié-Des-Vosges actuellement en pleine période ascendante.

D'oĂč sont originaires ses grands parents ?

Du cÎté de ses grands parents maternels il serait d'origine Azerbaïdjanaise. Du cÎté de son grand-pÚre paternel, il serait d'origine Irano-Azerbaïdjanais, du cÎté de sa grand-mÚre paternelle il serait turc MeskhÚte (Ahiska-Yerri). Ses grands-parents s'installÚrent à Kars en Turquie au début des années 1915 à cause de l'oppression, la ségrégation et les massacres perpétrés par les milices arméniennes soutenues par l'armée russe.


Sa grand-mĂšre maternelle lui rapporte : "ma mĂšre me raconte que les soldats russes et armĂ©niens nous avaient mis dans une grange pleine de foin, ils allaient nous brĂ»ler vifs, juste Ă  ce moment je suppose des soldats anglais, car il Ă©taient vĂȘtus d'uniformes blancs, sont arrivĂ©s et nous ont sauvĂ©s. Ma mĂšre me raconte que je devais ĂȘtre ĂągĂ©e d'Ă  peine quelques mois voir un an. Durant notre dĂ©portation mes parents ont assistĂ©s Ă  des massacres de masse perpĂ©trĂ©s par les milices armĂ©niennes sur les azerbaĂŻdjanais et les villageois ottomans. Ils Ă©taient inhumains. Pour ne pas risquer de se faire massacrer mes parents ont dĂ» se frayer des chemins dans les bois et les montagnes."


Son grand-pĂšre maternel lui rapporte : " je ne connais pas vraiment mon age car les villageois de l'Ă©poque ne recensaient pas les naissances en temps voulu, mais en 1915 je pense que j'avais 15 ans, je portais le fusil Ă  l'Ă©paule car nous faisions face aux milices armĂ©niennes constituĂ©es d'hommes, d'enfants de mon Ăąge et de femmes qui massacraient les azerbaĂŻdjanais et les villageois ottomans, femmes, enfants, personnes ĂągĂ©es et Ă©ventraient les femmes enceintes. Je me suis retrouvĂ© au milieu d'un massacre de villageois perpĂ©trĂ©s par ces milices, je me rappelle m'ĂȘtre cachĂ© sous des cadavres pour Ă©chapper Ă  la mort, j'ai vu mon meilleur ami se faire tuer au couteau et se faire Ă©ventrer. Je me rappelle d'un photographe qui prenait des clichĂ©s de villageois qu'ils avaient massacrĂ©s, les milices armĂ©niennes indiquaient au photographe ce qu'il devait prendre, ça leur donnait du plaisir comme quand on reçoit une rĂ©compense. Ces milices Ă©taient soutenues par l'armĂ©e russe, ils Ă©taient supĂ©rieurs Ă  nous au niveau militaire. Nous Ă©tions seuls face Ă  ces milices sanguinaires car notre armĂ©e ottomane devait faire face aux soulĂšvements des pays arabes. Lorsque la division de Kazim Karabekir est remontĂ©e pour faire face Ă  ces milices, celles-ci ont Ă©tĂ© terrassĂ©es. Je me rappelle un combattant armĂ©nien fuir le combat en criant vengeance."


Et ses parents ?

Le pĂšre et la mĂšre du rĂ©alisateur sont nĂ©s dans la mĂȘme rĂ©gion en Turquie, respectivement Ă  Kars et Arpaçay. Ses parents se marient Ă  Kars en 1965. En raison de la crise en Turquie ses parents Ă©migrent en France en 1973. D'abord le pĂšre arrive Ă  BruyĂšres dans les Vosges oĂč il est employĂ© Ă  "Autocoussin", puis suite Ă  l'aboutissement du regroupement familial sa femme le rejoint en 1974. Ses parents dĂ©mĂ©nagent ensuite dans le quartier Kellermann Ă  Saint-DiĂ©-Des-Vosges l'annĂ©e de naissance de Gazanfer en 1977.

Se revendique-t-il de quelque chose ?

À ce jour il ne se revendique de rien, en gros il n'a aucun parti pris. Selon lui : " Jusqu'Ă  preuve du contraire vu que le monde est multi-ethnique, quelque soient nos racines, avoir un parti pris en matiĂšre politique, ethnique, religieuse, idĂ©ologique ou je ne sais quoi, c'est non seulement se faire du tort mais c'est surtout s'exclure de la sociĂ©tĂ©. Être fier de ses racines, revendiquer ses idĂ©es ou son appartenance Ă  telle ou telle conviction en remettant en question ce qui ne va pas en son sein dans un soucis de cohĂ©sion pour l'intĂ©rĂȘt de la sociĂ©tĂ© est une chose, mais se prĂ©tendre ĂȘtre supĂ©rieur aux autres en raison de ce que l'on est c'est non seulement prĂ©tentieux mais c'est surtout complĂštement ridicule car cela est un moteur de discrimination et de division. Donc je pense que le mieux serait de se respecter les uns les autres pour Ă©viter de se faire du tort. "

Selon son ADN quel en est il réellement ?

AprÚs une étude ADN approfondie effectuée par le labo américain "My Heritage", dont nous avons pu nous procurer les résultats ses origines seraient multiples :

Asie de l'Ouest, Centrale, et du Sud

Europe du Sud

Ashkénaze

Grec Italien

Moyen Orient

Amérique Centrale et du Sud

Avec un tel mixage ethnique on comprend qu'il n'ait aucun parti pris, et c'est clairement une bonne chose !

Source : infoexpress92

  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2011 La Vie Parigo - all rights reserved - association rĂ©gie selon la loi 1901 - INSEE : 792792194 APE 9499Z

NOTRE Ă©tablissement est spĂ©cialisĂ© dans la crĂ©ation et la diffusion de meDias, par ECRIT, par media animĂ© (video) ou sur support photographique et graphique. Nos Services aux entreprises, EST un MĂ©dia, une entreprise de radiodiffusion et de production mĂ©diatique.