🇫🇷 Biographie Gazanfer BIRICIK

Biographie du Réalisateur Gazanfer BIRICIK :

Gazanfer Biricik né le 15 avril 1977 à Saint-Dié-Des-Vosges en France est un réalisateur et scénariste français. Il est surtout connu pour le court-métrage GAB qu'il a écrit et réalisé en janvier 2018 pour lequel il a remporté 10 fois le prix du meilleur réalisateur.


Il fait ses débuts dans le 7ème art en octobre 2010 en suivant des cours d'actor studio à Acting International à Paris en France. Il y suit plusieurs sessions d'approfondissement théâtre et cinéma de mars 2011 à fin juin 2011.


Afin de développer ses aptitudes scéniques il se risque en septembre 2011 en intégrant les cours de Jacky Sigaux qui est alors régisseur de l'humoriste controversé Dieudonné. Ce choix réfléchi repose surtout sur l'expérience de Jacky Sigaux qui a côtoyé les grands noms du cinéma français comme Patrick Dewaere, Michel Colucci, Pierre Desproges, Miou Miou ou encore Elie Semoun au célèbre Café de la Gare où la soeur de Jacky Sigaux en est la gérante.


Lors d'un repas avec Jacky Sigaux, Gazanfer lui fait part de son opinion concernant Dieudonné, et lui demande pourquoi il ne se sépare pas de lui, Jacky Sigaux lui dira " Déjà financièrement je dépends de lui, ensuite j'apprécie l'artiste et l'interprète, mais je n'adhère pas pour autant à ses idées car j'avoue qu'il pousse parfois le bouchon trop loin.". Après cette mise au point Gazanfer Biricik tient des rôles dans toutes les scènes ouvertes de Jacky Sigaux jusque septembre 2012. Des scènes ouvertes qui sont constamment jouées à guichet fermé. Durant cette expérience il améliore non seulement son élocution, sa présence sur scène, sa mise en scène mais surtout l'écriture, il assimile le "Béaba" de l'écriture de scènes.


Son objectif étant le cinéma, il décide, par l'intermédiaire d'une amie, d'intégrer le workshop Genevray spécialisé dans le perfectionnement face caméra assuré par Jérôme Genevray. Il y découvre une approche différente d'acting mais qui est également basée sur la mémoire émotionnelle ou affective. Même si cette technique est assez efficace, en comparant ses anciennes prestations, il remarque que cette approche efface sa personnalité. Il décide alors de se recentrer sur ses acquis de l'Actor Studio (acquis à Acting International) et essaie d'y intégrer la technique enseigné par J. Genevray qui s'inspire également de l'Actor Studio. Pour Gazanfer Biricik lors de l'interprétation d'une scène : "il faut vivre le moment, il ne faut pas le réfléchir, la mémoire émotionnelle consiste à chercher des sentiments passés pour interpréter une scène donc pousse le ou la comédienne à réfléchir. Cette technique fausse le sentiment recherché, il parasite le message que l'on veut envoyer et parfois le public se perd et n'arrive pas à assembler les mots à l'image. Par exemple lors d'une scène dramatique où la femme du héros meurt, si le personnage pense à sa mère morte ou qu'il essaie de trouver un instant similaire qu'il a vécu, le sentiment renvoyé est automatiquement parasité et le public le ressent. Pour que cela soit évité, le ou la comédienne doit vivre l'instant et non le réfléchir. Pour qu'une scène soit réussi il ne faut ni penser au texte, ni penser aux sentiments, tout doit être spontané.". Durant cette expérience il a la chance de jouer dans plus d'une vingtaine de court-métrages. Il met un terme à cette expérience en mars 2014 après avoir décliné un rôle durant le workshop cinéma de Jérôme Genevray. Malgré ses affinités avec ce dernier, il n'apprécie pas l'atmosphère du groupe et le manque d'organisation du projet.


Durant le workshop cinéma de Genevray en parallèle il s'essaie à la réalisation de court-métrage avec la websérie "N.Ewsar". Il réalisera les 3 premiers épisodes de la Websérie de janvier à mai 2014. Cependant durant cette expérience il prend conscience de ses lacunes et décide d'intégrer le Masterclass de Luc Besson du 12 juin au 14 juin 2014. Après ce masterclass il dira : " Cette formation m'a permis d'avoir une vision plus large de la réalisation d'un film, en partant de la pré-production, en passant par la production du film sur un plateau de tournage professionnel, jusqu'à la post-production. Je peux vous dire que depuis cela j'ai changé toute ma vision de la réalisation d'un film. C'est un privilège que d'avoir suivi ce Masterclass assuré par une sommité du cinéma comme Luc Besson. Certainement le plus grand réalisateur français de tous les temps. Cette expérience que je n'oublierai jamais marque un tournant dans ma conception de la réalisation."


Il réalise son premier court-métrage professionnel "Le Tombeur/ The Heartthrob" en 2015. Ce dernier ne réussit pas a faire l'unanimité, il est littéralement mis aux oubliettes, mais avec le succès en 2018 du court-métrage GAB, il est remis en lumière, intègre des festivals et obtient 24 prix et 14 nominations (selon le site imdb).


Grâce au succès du court-métrage GAB, Gazanfer BIRICIK est sélectionné pour faire partie du jury de pré-sélection du Izmit International Short Film Festival de 2020 qui aura lieu à Izmit en Turquie.

  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2011 La Vie Parigo - all rights reserved - association régie selon la loi 1901 - INSEE : 792792194 APE 9499Z

NOTRE établissement est spécialisé dans la création et la diffusion de meDias, par ECRIT, par media animé (video) ou sur support photographique et graphique. Nos Services aux entreprises, EST un Média, une entreprise de radiodiffusion et de production médiatique.